Retail- and Exhibitiondesign
Experiment

Waffen werfen Schatten


Barbara Holzer, Tristan Kobler

Impuissance et toute-puissance. Au départ, le visiteur se tient derrière 1654 piques, haches de guerre, fusils et épées à deux mains – tous prêts à l’usage. A la fin, toutes les armes se dirigent vers un point central: son œil. Le visiteur passe du rôle d’agresseur à celui de cible: fasciné par la puissance et la haute technicité des armes, menacé par ces mêmes armes dirigées vers lui. Ce tiraillement intérieur central est encore renforcé par les gravures de Jacques Callot illustrant l’horreur de la guerre, exposées à l’intérieur d’une tente de général. Et aussi par la présence d’anges gardiens rassurants: un mobile composé d’armures dans la salle des armes.

www.morphingsystems.net
www.d-case.ch